Latest news are now available on Dr-Proton.com !

NOV
14
2017
NOV
14
2017
La protonthérapie (PT) serait une meilleure option de traitement pour les patients pédiatriques atteints de cancers de la tête et du cou comparée à la radiothérapie conventionnelle avec des photons en première intention selon une nouvelle étude publiée par Pediatric Blood and Cancer. Les auteurs ont découvert que la PT produit des résultats similaires mais avec moins d’effects secondaires néfastes pour la qualité de vie.

« Ces données montrent que non seulement la protonthérapie est efficace mais qu’elle est également mieux tolérée par les patients » selon le Dr Hill-Kayser. « Cette étude démontre que ce traitement est sans danger et nous proposons des recommandations pour l’administration de protonthérapie à la population pédiatrique atteinte de cancers de la tête et du cou ».

OCT
29
2017
OCT
29
2017
Une mère célibataire de Sidney révèle comment « Facebook lui a sauvé la vie » suite à un cancer. En novembre 2016, on lui a annoncé qu’elle était atteinte d’une forme rare de cancer du cerveau et qu’elle allait mourir. Elle a découvert la protonthérapie sur les réseaux sociaux et est partie se faire traiter aux Etats-Unis. La thérapie a été une réussite, elle a maintenant 95% de chances de survie à 15 ans. Ce traitement pourrait être disponibles à Sidney d’ici à 2020 selon les promoteurs du projet.
OCT
27
2017
OCT
27
2017
La protonthérapie offrirait un meilleur taux de survie et une diminution des complications pour les patients atteints d’un cancer de la prostate par rapport à la radiothérapie par modulation d’intensité.
OCT
27
2017
OCT
27
2017
OCT
19
2017
OCT
19
2017
Une nouvelle étude montre que les patients atteints d’un lymphome hodgkinien traités par protonthérapie en consolidation après une chimiothérapie ont d' »excellents » taux de survie sans rechute à court terme  et aucune toxicité de stade 3 radio-induite.
SEP
11
2017
SEP
11
2017
AUG
03
2017
AUG
03
2017
Les résultats d’une étude menée 5 ans dans un même établissement montrent que la protonthérapie administrée simultanément à une chimiothérapie offre des résultats cliniques prometteurs avec de bons résultats de toxicité comparés aux données historiques.
MAR
21
2017
MAR
21
2017
La réirradiation par protonthérapie à modulation d’intensité a produit un taux de survie global élevé et une toxicité limitée chez les patients ayant des tumeurs thoraciques, offrant potentiellement une nouvelle option de traitement pour ces patients.
MAR
15
2017
MAR
15
2017
Dans cet article nous abordons en détails l’ajustement des stratégies actuelles de radiothérapie, ainsi que les techniques et thérapies par particules lourdes, nouvelles et à venir.
JUN
2017
JUN
2017
Le CERN est le plus grand laboratoire de recherche sur la physique des particules. Depuis sa création en 1954, il a contribué de façon remarquable à notre compréhension des particules fondamentales et de leurs interactions, ainsi qu’aux technologies nécessaires pour analyser leurs propriétés et leurs comportements. Les défis expérimentaux ont poussé la performance des accélérateurs de particule et des détecteurs jusqu’aux limites de nos capacités techniques et ces technologies innovantes peuvent également impacter significativement des applications autre que la physique des particules. En particulier, les détecteurs développés pour la physique des particule ont permis d’améliorer les techniques d’imagerie médicale, et les technologies des accélérateurs sont la base des méthodes d’irradiations communément utilisées pour traiter les cancers.

En effet, de nombreuses techniques importantes de diagnostic et de thérapie utilisées par les professionnels de la santé sont fondées soit sur les principes de base de la physique, soit sur les technologies développées pour mener la recherche en physique. Depuis la découverte des rayons X par Roentgen en 1895, la physique a été déterminante pour le développement  des technologies dans le domaine biomédical, y compris l’utilisation des radiations ionisantes pour l’imagerie médicale et la thérapie. Ce livre étudie en détails quelques exemples majeurs tels que les scanners fondés sur la tomographie par émission de positrons ou la radiothérapie pur le traitement du cancer. Même le modèle collaboratif de la physique des particules s’est révélé efficace pour catalyser la recherche multidisciplinaire dans le domaine des applications médicales, veillant à ce que la recherche en physique fondamentale soit bénéfique pour tous.

JAN
2017
JAN
2017
Le traitement du cancer est une approche multi-modale incluant la chirurgie, la chimiothérapie systémique ou ciblée, la radiation (par faisceau externe ou par radionucléide) et l’immunothérapie. La radiothérapie est communément administrée par des faisceaux externes de photons. La protonthérapie existe depuis plus de 60 ans mais jusque dans les années 90 elle était limitée aux laboratoires de recherche. Depuis, la protonthérapie clinique a rapidement progressé avec actuellement plus de 50 centres dans le monde. L’intérêt de la protonthérapie réside dans les propriétés physiques des protons qui permet des précisément sculpter la dose autour de la cible et d’épargner les tissus sains. Cette étude analyse dans un premier temps les bases de la physique de la protonthérapie et la technologie, puis elle présente quelques uns des défis physiques, biologiques et cliniques actuels. La résolution de ces défis sera déterminante pour l’avenir de la protonthérapie  en tant que traitement conventionnel.
WhatsApp us